JE SUIS UN(E) GRAPHISTE COMPÉTENT(E) !

Mis à jour : avr. 23

Un outil pour le dire : le mémoire technique.

Les graphistes font face à un problème récurrent : devoir justifier en permanence

le rapport qualité/prix de leurs prestations pour convaincre leurs nouveaux clients

de travailler avec eux. Comme tout entrepreneur indépendant, ils doivent mettre leur costume de commercial et apprendre à vendre leurs compétences. C'est un exercice très anxiogène pour

les graphistes car ils perdent beaucoup d’énergie à démontrer que leur travail

vaut son prix, sans vraiment savoir comment l’argumenter.

Pour évacuer ce problème, il existe un outil utilisé par les entreprises qui répondent à des appels d’offres : le mémoire technique. Je vous propose de le détourner pour témoigner

de votre professionnalisme auprès de n’importe quel type de client (artisans, TPE, PME, annonceurs, agences).


1. C'est quoi un mémoire technique ?


C'est le document qui regroupe tout ce qui fait de vous un vrai pro aux yeux d’un client, c’est votre curriculum vitae XXL. Il démontre votre savoir-faire, votre valeur ajoutée. Il sera bien plus complet que votre site internet qui jouent le rôle d’une vitrine attrayante. Il devra être à l’image de votre identité visuelle, présenter une mise en page soignée et originale. Animez-le avec des pictogrammes par exemple.

Il se présente sous la forme d’un fichier PDF de 3/4 pages maximum, qui ne doit pas être trop lourd pour être envoyé facilement par e-mail.


2. Quoi mettre dans votre mémoire technique ?



  • Faites une introduction en présentant votre métier et vos valeurs dans un court paragraphe d’introduction. Soyez concis et séduisant, faites de jolies phrases accrocheuses qui donnent envies de lire la suite !

  • Présentez-vous en parlant de votre parcours : diplômes, expérience, spécialité.

  • Mettez les informations administratives de votre entreprise dans un petit encart ou à la fin de votre mémoire : votre statut (graphiste freelance affilié à la MDA, auto-entrepreneurs, SA etc.), vos coordonnées (adresse, téléphone, e-mail, site web), votre numéro Siret.

  • Écriez vos disponibilités au quotidien : vos horaires et jours de travail dans la semaine, les périodes de fermeture et jours fériés chômés. Si vous prenez des vacances, c’est que ça marche pour vous, et si ça marche pour vous c’est rassurant pour le client.

  • Détaillez vos compétences point par point comme les exemples suivants : Webdesign : conception de boutique en ligne et de site vitrine, refonte de site web, référencement, conseil et accompagnement dans le choix de votre domaine, infographies, habillage des réseaux sociaux, création de pictogrammes etc. Création d’identité visuelle : conception de logo original et de charte graphique, refonte de logotype, déclinaison d’identité visuelle sur vos supports de communication imprimés, conseil en identité de marque etc. Faites de même pour vos compétences en création de supports de communication, packaging, illustration, photographie, motion design, vidéo.

  • Expliquez votre méthode de travail en décrivant les étapes associées à la conception d’un logo, d’un site web ou d’une illustration. Voici un exemple concret pour décrire une méthode de conception de logo de manière chronologique et simple : 1.brief avec le client, 2.analyse de la demande, 3.recherches créatives, 4.présentation de 3 axes créatifs/de x propositions de logos, 5.finalisation, 6.exportation du logo en x formats… Vous pouvez même aller jusqu’à détailler chaque étape dans un petit paragraphe : comment se passe le brief créatif avec le client, ce que vous faites lors des recherches créatives ou comment seront présentées les propositions faites au client. Cette partie est très importante, détaillez là au maximum ! C’est elle qui fera prendre conscience au client que vous faites un vrai travail de conception qui demande du temps, de la réflexion et des connaissances. C’est ici que vous démontrez la valeur de votre métier, et que vous justifiez indirectement les tarifs qui y sont associés.

  • Présentez tout votre matériel de création (vos moyens !) pour indiquer que vous êtes équipé pour donner le meilleur, que vous avez investi dans votre activité : ordinateurs/processeurs/écrans, carte graphique, tablette graphique, appareil photo, logiciels, serveur, disque dure, matériel de création plastique…

  • Affichez vos clients actuels et passés en utilisant leurs logos, ainsi que vos partenaires (un confrère dans d’audiovisuel, un développeur web, une consultante en stratégie marketing etc…). Montrez que vous êtes entourez d’autres créatifs professionnels.

  • Mettez votre grille de tarifs si vous le souhaitez. Si vous faites vos tarifs au forfait, mettez des fourchettes de prix et non des prix fixes, (par Exemple : Conception de logo TPE PME - de 900€ à 1600 €) en affichant tout en haut de votre grille cette phrase indispensable : « Les prix forfaitaires associés à la création sont variables et adaptables, en fonction de la taille/notoriété/visibilité de votre activité/entreprise ».


3. 1. À quel moment donner votre mémoire technique au client ?

Il sera idéalement envoyé au client en même temps que votre devis. Signifiez que vous joignez à celui-ci votre mémoire technique pour témoigner de l’investissement proposé pour réaliser le travail demandé. Vous pouvez aussi l’utiliser pour démarcher et l’envoyer dans vos mails de prospection.

En conclusion, le mémoire technique vous épargnera les longs discours pour justifier la valeur de vos compétences.

En l’explorant, le client y verra un gage de votre professionnalisme et sera tellement rassuré de vous confier le travail qu’il ne discutera pas votre prix. Ou à l’inverse, il déclinera votre offre sans même négocier, car il aura eu la preuve évidente que vous êtes compétent mais c’est simplement lui qui n’est pas prêt à investir. Vous aurez évité un travail mal payé dans lequel vous aurez mis tout votre savoir-faire.


Pour rappel, il vaut mieux gagner un projet graphique à 600€, que 6 projets à 100€ !! Vous allez travailler 6 fois plus pour le même salaire… Pas folle la guêpe !


Le petit plus : en rédigeant votre mémoire technique, vous allez digérer les arguments à mettre en avant pour qualifier votre métier sans même vous en rendre compte ! Vous allez vous surprendre à être bien plus à l’aise pour les exprimer à l’oral. En plus d'avoir un nouvel outil pour vendre vos compétences, vous aurez gagner en assurance et en confiance en vous. C’est bon pour votre image et c’est bon pour le moral ;) !


Claire Ferrat

Graphiste Freelance

Design5 sur Instagram

www.design-5.net

883 vues